• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le syndicat FO informe et défend le personnel ADREXO

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles du site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Extranet - Connexion


Warning: Attempt to read property "image_fulltext_alt" on null in /homepages/1/d437067477/htdocs/adrex2018/templates/flex/html/layouts/joomla/content/full_image.php on line 26

Article du figaro du 28 août 2006

Article de Jean Bernard Litzler parut dans le figaro du 28 août 2006:

Des facteurs, version privée
 
C'est au début de l'été que la société Adrexo (filiale du groupe Spir communication) a obtenu la première autorisation de distribution privée de courrier adressé. La société qui distribuait jusqu'alors principalement des documents et brochures non adressées en boîte à lettres peut désormais s'attaquer au marché des plis de plus de 50 grammes, le seul qui soit libéralisé pour l'instant. « Pour nous, c'est un formidable relais de croissance, explique Frédéric Pons, directeur général d'Adrexo. Le marché postal français représente 10 milliards d'euros dont 45 % pour les plis de plus de 50 grammes. »
 
Le premier réseau postal privé français qui compte déjà 284 centres de distribution et 25 000 distributeurs salariés va donc étoffer ses équipes pour assurer cette nouvelle mission. Dans un premier temps, ce sont 150 postes qui ont été créés dans les Hauts-de-Seine dont 80 sont encore à pourvoir avant le 1er octobre. Des emplois pour la quasi-totalité en CDI et principalement à temps plein. Pour devenir postier privé pas besoin de qualification particulière, mais une bonne présentation et de la rigueur sont demandées. « C'est tout de même assez physique, prévient Frédéric Pons, entre les kilos à porter et les distances à parcourir. »
 
La société qui ne bénéficiait pas jusque-là d'une excellente image d'employeur compte sur sa récente convention collective pour attirer de nouveaux candidats. « Nous souhaitons que ce métier se profession-nalise », souligne Frédéric Pons. Autrefois payés à la tâche, les distributeurs sont désormais rémunérés à l'heure, selon des objectifs préquantifiés, et touche le smic auquel s'ajoute une prime de qualité de 8 %.
 
Adrexo compte sur ses tarifs inférieurs à La Poste et sur « sa capacité à répondre aux besoins de chacun » pour se développer. Après les Hauts-de-Seine, les principales métropoles françaises devraient voir leurs équipes de distributeurs grossir à partir de 2007.
 
COMMENTAIRE FO :
Tous les distributeurs ayant lu cet article n'auront pas omis de voir la supercherie : "Ca se saurait si tous les distributeurs été payés au SMIC et touché une prime qualité de 8%".
Mr PONS a juste oublié de préciser que ceci concerné exclusivement (soit disant) les salariés d'Adrexo Mail ("ces facteurs version privée")

Copyright © 2019 - 2021 adrexo-fo.org. Tous droits réservés.
Directeur de la publication :
Monsieur Thierry Noleval, secrétaire général du SNPEP-FO
131 rue damremont - 75018 Paris

--

Webmestre : contact@stanislasberrou.fr - Design/hébergement : Stanislasberrou.fr